Attitude

Hésiter est une attitude des plus normale lorsque l’on est impliqué dans son activité et/ou lorsque son choix est impactant pour les autres. L’absence d’hésitation est synonyme de banalisation et à ce titre peut être source d’inquiétude.

Le temps est une ressource qui doit être consommée à bon escient pour se positionner avec intelligence, éthique et si possible profitabilité face à toute situation. La précipitation est mauvaise conseillère.

Hésiter n’est pas une attitude négative, ce n’est que la manifestation de la confrontation de plusieurs cognitions émises par nos différents avatars internes, lesquels suggèrent plusieurs stratégies possibles face au contexte rencontré. Ces stratégies doivent etre valorisées pour déclencher le processus de prise de décision, c’est-à-dire notre choix de la façon dont nous souhaiterions vivre la situation. Chacun pondère ces valeurs selon la teneur de son champ de conscience.

Limites

A l’extrême, l’hésitation peut nous laisser coi quelques instants. Ceci survient lorsque les cognitions que nous menons sont en dissonance avec notre champ de conscience. Ce phénomène est fortement détectable de l’extérieur.

Dans le processus d’hésitation, l’expérience joue un rôle majeur. Plus l’expérience est riche de succès et d’insuccès, plus la variété des cognitions est fournie et donc, plus l’hésitation est prononcée.

Mais trop d’hésitation nuit à l’action. La sur-hésitation peut résulter d’une incapacité à opérer une synthèse des différentes possibilités envisagées, c’est souvent le cas lorsqu’il nous manque des données ou que les enjeux sont très forts.

Maitrise

Pour mieux maîtriser cette hésitation, on peut avoir recours à la formalisation en posant le problème par écrit ou en l’exposant à d’autres, ou encore en se parlant à soi-même.

Avoir des méthodes d’analyse de la problématique réduit aussi considérablement cette phase d’hésitation. En revanche ces méthodes appliquées hors de leur domaine peuvent s’avérer nocives (quand on possède un marteau tous les problèmes prennent la forme d’un clou).

Tracking

L’hésitation est une attitude qui peut être détectée en analysant un parcours (une succession d’action d’un individu) à l’aide d’un tracker. il peut s’agir d’un parcours d’un client dans un magasin, d’un lecteur vis-à-vis d’un livre, d’un internaute, d’un conducteur d’un véhicule, d’un enfant dans un parc d’attraction, etc. Les comportements hésitants sont nombreux et le tracker est souvent multiforme : temps allongés, retours arrières, discontinuités, etc.