L’analyse comportementale consiste à observer et consigner des comportements afin de caractériser l’individu auteur de chacun de ces comportements.

L’analyse comportementale est descriptive, elle présente un grand intérêt au niveau microscopique. Elle permet de décomposer des comportements, de mettre en évidence des séquences, de faire émerger des phénomènes. Mais utilisée seule, elle trouve rapidement ses limites au niveau macroscopique. En effet le comportement est toujours induit par une multitude d’éléments auxquels il est impératif de le relier (le contexte, la volonté, la culture, la société, …) (Kolb Bryan, 2008).

De fait, l’analyse comportement est nativement limitée. On ne peut généralement rien conclure de l’observation des comportements sans disposer d’informations complémentaires. Par exemple si je regarde l’heure, ce comportement n’aura de sens que replacé dans un contexte, une situation, une culture, etc.

Kolb Bryan, Whishaw Ian Q. 2008. Cerveau et comportement. s.l. : De Boeck, 2008.