L’analyse cognitive désigne l’étude des raisonnements mis en œuvre par un individu en fonction de sa situation.

La relative stabilité de la carte mentale de l’individu permet de prédire les raisonnements qui seront conduits par une personne en observant ceux conduits par le passé. La tâche est facilitée par le fait qu’il existe des cohérences entre les schèmes cognitifs au sein d’un esprit sain structurant sa carte mentale.

Par la prédiction des raisonnements, il est possible de faire émerger l’attitude qu’adoptera un individu plongé dans une situation particulière. De là des comportements plausibles pourront être évoqués.

Mais l’analyse cognitive repose pour une part très importante sur des biais cognitifs (Bronner, 2007). En effet il est très rare que le raisonnement d’un individu en situation relève d’un raisonnement logique rigoureux. Il est rare également qu’il soit le reflet du raisonnement d’un observateur de la situation car ce dernier aura naturellement davantage de recul.

De nombreux biais cognitifs viennent altérer le raisonnement de l’individu, déjouant les prévisions si celles-ci demeurent déductives. L’analyse cognitive nécessite la maitrise des bases de la psychologie cognitive.

Bronner, Gérald. 2007. L’empire de l’erreur, éléments de sociologie cognitive. s.l. : puf, 2007.