L’attitude est mentale, elle exprime la volonté de l’individu à se positionner face à une situation vécue. Le comportement est physique, c’est l’acte effectivement réalisé par l’individu en situation. Le comportement est souvent contraint par le contexte de la situation. Ainsi il existe généralement de la dissonance entre l’attitude et le comportement.

L’analyse attitudinale consiste à recenser et modéliser les attitudes à l’origine des comportements des individus. Elle relève d’une approche holiste afin de limiter les effets des nombreuses interactions influant les comportements. Elle fournit une signature attitudinale de l’individu. Par extension on peut appliquer l’analyse attitudinale à un groupe de personnes engagées dans une démarche commune autoalimentée (foule, manifestation).

Elle permet de construire une mesure de la dissonance entre les comportements attendus et observés pour une attitude donnée et pour un individu donné. Cette distance peut révéler des émotions, des frustrations, que les modèles attitudinaux utilisés tenteront d’expliquer, d’anticiper et de dimensionner.